La ville de Marseille a annoncé la création d’un outil d’analyse pour « garantir de manière plus efficace la sécurité et la tranquillité publique des citoyens ».

Un « observatoire de la tranquillité publique » va recueillir l’ensemble des données publiques disponibles. Elles seront issues des : mains courantes de la police municipale, des captations des caméras de surveillance, des informations relevées par les marins-pompiers ou les agents des espaces verts.

Afin d’anticiper les risques

Les informations collectées seront croisées avec d’autres données avec celles des opérateurs de téléphonie mobile, de transport public, de l’AP-HM. L’adjointe au maire Caroline Pozmentier évoque « un big data de la tranquillité publique, premier pilier de la smart city marseillaise ».
Cet outil développé par Engie Ineo est cofinancé par la ville, la région, le département et l’Union européenne sera opérationnel au premier trimestre 2018. C’est donc un algorithme qui apprendra au fur et à mesure et apportera des analyses de plus en plus fines dans le temps afin de garantir la sécurité des habitants.

Tout en respectant les libertés individuelles

Un délégué à la protection des données a été nommé pour encadrer de façon stricte l’utilisation des données personnelles car le RGPD (art. 27) imposera aux collectivités de réaliser une analyse d’impact sur la vie privée, pout tout service engendrant un risque élevé pour les droits et les libertés des personnes physiques.

 

Actualités

Cyber-actualités : FBI, Facebook et fuite de données

30 avril 2021

Le bureau de « Internet Crime Complaint » du FBI a publié un rapport annuel sur la cybercriminalité dans le monde. Ce rapport souligne qu’en 2020, l’activité la plus lucrative pour les hackers a été les escroqueries via des courriels professionnels et l'émergence d’arnaques exploitant la pandémie de Covid-19.

 

SolarWinds : cyberattaque de gande ampleur aux USA

24 décembre 2020

Les Etats-Unis ont reconnu avoir été victime d’une cyberattaque de grande ampleur, qui a lieu depuis le mois de mars dernier. Le secrétaire d’état Mike Pompeo pointe du doigts les Russes, qui rejettent toutes accusations.

Pour vos achats de Noël en ligne : gare aux arnaques

16 décembre 2020

La préparation des fêtes de Noël se déroule cette année dans un contexte peu habituel. Face à la peur du virus (ou un manque de motivation pour affronter les foules dans les grands magasins), nous sommes nombreux à choisir de réaliser nos achats sur internet.

 

 

Partenaires