La plateforme de l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a été lancée il y a tout juste un an pour permettre aux usagers de signaler des dysfonctionnements rencontrés avec leurs opérateurs de télécommunications ou postaux.

Sur cette première année, l’ARCEP a reçu environ 3400 alertes et la plupart des plaintes (62.46%) concernaient des problèmes de disponibilité et de qualité des services.

C’est l’opérateur SFR qui concentre le plus grand nombre d’alertes reçues sur la plateforme. Selon un sondage réalisé par l’ARCEP, c’est l’opérateur le moins bien noté pour la fourniture des accès internet et pour la téléphonie mobile.


L’ARCEP a ouvert une instruction  la suite de nombreuses plaintes d’utilisateurs qui continuaient à être facturés par SFR malgré la portabilité de leur téléphonie chez un autre opérateur.

De son côté, la direction de SFR et du groupe ALTICE a jugé le rapport "incomplet" et de "mauvaise foi" en mettant en avant le fait que les écarts avec les autres opérateurs étaient peu importants.

 

Actualités

Faut-il prendre en compte les risques liés à l’IT dans votre stratégie d’entreprise ?

17 mai 2019

Inutile de sauter jusqu’à la conclusion pour avoir la réponse : c’est oui !

Windows 7, Windows Server 2008 & Co : voilà c'est fini !

25 avril 2019

Vous en avez entendu parler, Microsoft l'a fait : dans les prochains mois, ce sera la fin du support étendu pour plusieurs produits de la gamme professionnelle de Microsoft.

Les premières cyberattaques de 2019 : quelles entreprises ont été visées?

11 mars 2019

Altran a reconnu avoir été la cible d’une attaque le 24 Janvier 2019

Partenaires